Histoire de la Non-Violence à Lyon

  • Il est toujours temps...

     

    Le Monde et la Terre sont en crise et nous subissons de plein fouet les conséquences des bouleversements en cours quel que soit le domaine considéré : climat, économie, santé, société, migrations...

    Mais partout des voix s'élèvent pour dénoncer les causes et proposer des changements urgents. Des témoins du passé qui par leur altruisme héroïque ont prouvé qu'il était possible d'infléchir des situations critiques, sont convoqués pour appuyer la nécessité d'espérer toujours, et de résister courageusement afin de reprendre les faits et paradigmes des régimes dominants, et les suprématies diverses insidieusement imposées par des grandes structures internationales.

    Parmi ces voix aujourd'hui, pouvant susciter la nécessité d'une prise de conscience et de position, celle du Père Christian Delorme qui vient de publier un ouvrage exaltant concernant :

    « L'Histoire de la Non-Violence à Lyon » (1)

    dont nous reproduisons ci-après la présentation et les références :

    « La non-violence est chez elle en terre lyonnaise, depuis longtemps ! Dès les années 1920, des Lyonnais se sont enthousiasmés pour la personne, l'action et la pensée du Mahatma Gandhi. Sous l'Occupation allemande, durant la Guerre d'Algérie, au temps de la lutte des paysans du Larzac, en solidarité avec les peuples victimes de dictatures ou de la militarisation, avec les femmes prostituées ou les jeunes issus des immigrations de l'ancien empire colonial français etc... de multiples luttes ont été menées entre Rhône et Saône selon les principes du refus de la haine, de la non-coopération avec l'injustice et de la désobéissance civile. Martin Luther King Jr, Helder Camara, Lanza del Vasto, et plusieurs de leurs disciples, sont venus à Lyon, y ont laissé des traces et des adeptes. Ce sont ces cent ans d'histoire dont fait mémoire, ici, Christian Delorme, montrant comment se produit et se partage une culture de la paix et de la non-violence.»

    Henri Roth

     (1) L'Histoire de la Non-Violence à LyonChristian Delorme - Mémoire active – 3 juin 2020

      Ce livret est disponible à l'Accueil de la Maison Paroissiale (10 ).

     

Les baptêmes de Djamila et de Denada

Les baptêmes de Djamila et de Denada 

Les baptêmes de nos deux amies étaient prévus pour la Nuit pascale, mais le surgissement de la pandémie du Covid-19 a tout bouleversé. 

C'est avec une grande joie et beaucoup d'émotion que nous avons vécu, dimanche 28 juin en l'église Saint Romain, le baptême de Djamila, que tous nos paroissiens connaissent bien avec son mari Patrick, puisque le couple participe régulièrement à nos assemblées dominicales. Djamila, qui exerce des responsabilités de cadre dans le monde de la culture, est chrétienne depuis longtemps. Elle a voulu la pleine entrée dans l'Eglise Catholique Romaine, et elle s'y est préparée avec cœur en compagnie de Sigolène et Jacques Tyrol. Nous la remercions pour sa confiance et nous lui souhaitons de continuer à vivre avec enthousiasme son attachement à Jésus Christ. 

Dimanche 5 juillet, toujours à Saint Romain, Denada aura été baptisée à son tour, par le père André Baffert qui l'accompagne depuis deux ans. Denada, maman de deux enfants (presque trois!), a un parcours très douloureux au cours duquel elle a risqué plusieurs fois sa vie. La France vient de lui reconnaître ce qu'on appelle la "protection subsidiaire", qui lui permet de vivre dans notre pays. Elle a fait elle aussi une rencontre déterminante et transformatrice avec le Christ 

20200705 105209

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200705 105415

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20200705 105420

20200705 105426

20200705 105530

20200705 111313

Djamila et Denada recevront dans quelques mois la confirmation au sein de notre ensemble paroissial.